On revalorise les déchêts marins 💃🏽

Les origines de la pollution 

 

Il existe trois origines distinctes des déchets présents dans les océans : 

  •  10 % proviennent des activités maritimes (pêche, transport de marchandises, activité sportives…). 
  •  10 % sont abandonnés par les usagers sur le littoral. Selon le ministère de l’environnement une personne produit en moyenne 1 litre de déchets par jour. 
  •  80 % proviennent de l’intérieur des terres et sont acheminés dans les océans par les cours d’eau et les pluies. 

Globalement, on estime à 20 milliards de tonnes le nombre de déchets déversé dans les océans, dont plus de 8 millions de tonnes est du plastique. 

 

 

 

Le plastique, un inconvénient majeur

 

Le plastique est fabriqué de sorte qu’il soit inaltérable et ainsi qu’il puisse durer. C’est pourquoi les débris de plastique ne se dégradent que très lentement et persistent dans le milieu marin. 

En fonction de sa nature, la durée de vie d’un plastique peut aller de quelques années à plusieurs siècles, par exemple, la bouteille plastique met 100 à 1000 ans pour se décomposer. 

En mer, le plastique se fragmente en particules de quelques millimètres appelées micro plastique. Ces particules n’épargnent aucune région, pas même la banquise de l’Arctique.

 

 

 

Nénés Paris, une marque éthique et écologique

 

Face à cette catastrophe, nous avons décidé d’orienter notre production de lingerie vers une fabrication issue des déchets plastiques

Dans notre dernière collection « La Felicidad », nous avons collaboré avec SEAQUAL ™ afin de revaloriser les déchets marins en luttant contre la pollution plastique. 

Cette collaboration nous permet de transformer les déchets plastiques en lingerie éthique, pour une mode durable.

Aujourd'hui, nous sommes fières de vous présenter notre nouvel ensemble de lingerie Yva, qui, par un changement des habitudes de confection, a un impact favorable sur notre environnement. 

*Tous nos fonds de culottes sont, eux, fabriqués à partir de coton recyclé organique afin de préserver les vagins sensibles. 

 

Comment ça marche ? 

L’entreprise SEAQUAL ™ située en Espagne, met en œuvre, avec l’aide des pêcheurs partenaires, une collecte des déchets plastiques en mer et sur la plage. 

Une fois les déchets triés et nettoyés, l’entreprise SEAQUAL ™ les broie afin d’obtenir une poudre de plastique. Cette poudre est fondue à plusieurs reprises afin d’être transformée en fibres. Ces fibres sont ensuite assemblées entre elles afin de former un fil. 

En fabriquant 1 kilo de fibre SEAQUAL ™, 1 kilo de déchets plastiques est enlevé de la mer. 

Ce fil est envoyé en Espagne pour être tissé. Nous récupérons ensuite le fil tissé, puis nous l’envoyons dans nos ateliers au Portugal pour la confection. 

 Ce nouveau tissu, formé des fibres recyclées, possède les mêmes propriétés et qualités qu’un tissu composé de fibres non naturelle. Il permet d’économiser jusqu’à 40% de consommation d’eau, 50% d’énergie et réduit l’émission de CO2 de 60%. 

 

 

Nous souhaitons dans nos futures collections utiliser ce nouveau savoir faire, fidèle à nos valeurs, pour la plupart de nos modèles. 

 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

« j'adore le prune, je trouve que pour l'automne, l'hiver, c'est hyper beau »

Constance Arnoult